Quatre voies pour une destination

Description et fonctionnement

Il existe de nombreuses options thérapeutiques différentes pour prendre en charge et soulager les symptômes du psoriasis. Votre médecin peut vous aider à trouver le traitement qui correspondra le mieux à votre pathologie.

En général, nous divisons les différents traitements en quatre catégories.

  • Traitements topiques: produits appliqués sur la peau tels que des crèmes, des gels ou des pommades.
  • Photothérapie et climatothérapie: traitement par exposition à la lumière, soit aux rayons ultraviolets, soit à la lumière du soleil.
  • Traitements systémiques: médicaments administrés par voie orale ou par injection. « Systémique » signifie que le traitement agit sur l'ensemble de l'organisme et n'est pas seulement appliqué sur une zone cutanée locale.
  • Traitements biologiques: les traitements biologiques constituent un type spécial de traitement systémique, administré en général par injection, qui cible une partie spécifique du système immunitaire.
infograpic
Traitements topiques
Comprennent les produits appliqués sur la peau comme les crèmes, les gels ou les pommades

Traitements topiques

Les traitements topiques sont des produits appliqués directement sur la peau tels que des crèmes, des gels ou des pommades. Si vous souffrez d'un psoriasis léger à modéré, votre médecin devrait commencer par vous prescrire un traitement topique. S'ils sont correctement utilisés, les traitements topiques sont très efficaces. En général, ils produisent moins d'effets secondaires que les autres traitements.

Traitements topiques prescrits

Les traitements topiques les plus couramment prescrits contiennent soit un corticoïde, soit un dérivé de la vitamine D. Le recours à une combinaison de vitamine D et de corticoïdes est fréquent. Certains hôpitaux administrent du dithranol ou du goudron de houille.

  • Corticoïdes topiques (ou stéroïdes): Les hormones stéroïdiennes sont produites par les glandes surrénales. Les stéroïdes éliminent les squames et atténuent les gonflements, les irritations, les rougeurs et les démangeaisons. De nombreuses marques de corticoïdes sont disponibles, de type et d'intensité différents. Il existe de nombreuses formules. Plus ils sont puissants, plus vous devez redoubler de prudence en cas de traitement prolongé. Parmi les effets secondaires courants, citons un amincissement de la peau, un changement de pigmentation, une tendance aux ecchymoses, des vergetures, des rougeurs et une dilatation des vaisseaux sanguins en surface. D'une façon générale, les stéroïdes ne sont pas utilisés quotidiennement sur une longue période. Si toutefois cela s'est produit, vous devez consulter votre médecin afin d'achever le traitement. Un arrêt brutal peut avoir un effet rebond et entraîner une poussée du psoriasis.
  • Analogues de la vitamine D3: La vitamine D3 comme le calcitriol ou la vitamine D3 de synthèse appelée calcipotriol peut ralentir la croissance des cellules épidermiques, aplanir les lésions et éliminer les squames. Irritations cutanées, sensation cuisante et brûlures figurent parmi les effets secondaires courants. Le calcitriol accroît également la sensibilité à la lumière du soleil.
  • Association de stéroïdes et d'analogues de la vitamine D3: Les traitements d'association combinant corticoïdes et analogue de la vitamine D sont couramment prescrits aux patients psoriasiques. Les produits mixtes se déclinent en gels ou en pommades. Cette association ralentit le développement des cellules épidermiques, aplanit les lésions, élimine les squames et atténue gonflements, irritation, rougeurs et démangeaisons. Parmi les effets secondaires, citons des démangeaisons, des éruptions cutanées et une sensation de brûlure.
  • Acide salicylique: Cet ingrédient actif est également désigné comme un agent « kératolytique ». Cela signifie qu'il dissout ou détruit la couche cornée de l'épiderme (les kératines). Il est souvent combiné à d'autres traitements. Les produits kératolytiques adoucissent la peau et la desquament. Toutefois, ils peuvent également l'irriter.
  • Goudron de houille: les shampoings et solutions à base de goudron de houille ralentissent la croissance rapide des cellules épidermiques, et atténuent inflammation, démangeaisons et squames. Toutefois, les produits à base de goudron de houille peuvent faire rougir et irriter la peau. En outre, ils tachent les vêtements et la literie, et colorent les cheveux blonds. Les produits à base de goudron de houille rendent également la peau plus sensible à la lumière du soleil. Il est donc important d'utiliser un écran solaire et de s'exposer avec modération au soleil. Certains hôpitaux associent le goudron de houille à la photothérapie (dans le cadre du traitement de Goeckerman, par exemple).
  • Dithranol: cet ingrédient actif est un dérivé de l'écorce de l'araroba. Il est utilisé depuis plus de cent ans contre le psoriasis. Il peut ralentir la croissance rapide des cellules épidermiques en cas de psoriasis en plaque. Il peut toutefois irriter la peau, colorer les cheveux et les zones cutanées intactes, et tacher les vêtements et la literie. Il peut irriter la peau lorsqu'il est en contact avec des zones saines autour de la lésion. Par conséquent, il n'est quasiment appliqué qu'en milieu hospitalier, où un infirmier peut veiller à sa bonne application.

Outre les traitements topiques, uniquement disponibles sur prescription, un certain nombre de produits topiques sont vendus sans ordonnance. Vous pouvez vous procurer ces produits en pharmacie, en parapharmacie ou en supermarché. Les produits kératolytiques et à base de goudron de houille, en solutions plus légères, sont également disponibles sans ordonnance.

L'ensemble des patients psoriasiques doivent absolument veiller à hydrater leur peau. Ainsi, l'application de lotions et de crèmes hydratantes doit faire partie des gestes quotidiens. Cela permet de maintenir l'élasticité de la peau et d'atténuer ainsi les craquelures, les irritations et les démangeaisons dues à la sécheresse.

Le mode de fonctionnement du traitement par exposition à la lumière n'est pas précisément connu. Mais ce que nous savons, c'est que la lumière naturelle et des formes spécifiques de traitements par exposition aux rayons ultraviolets peuvent améliorer considérablement l'état des patients psoriasiques.

infograpic
Prescription photothérapie
Luminothérapie – soit de la lumière ultraviolette ou de la lumière du soleil

Photothérapie et climatothérapie

La lumière du soleil a un effet positif pour de nombreux patients psoriasiques. Les traitements peuvent ainsi reposer sur une exposition systématique à la lumière du soleil (climatothérapie) ou à une lumière ultraviolette artificielle. Le traitement par exposition à la lumière (parfois appelé photothérapie) permet de traiter le psoriasis modéré à sévère. Le mode de fonctionnement du traitement par exposition à la lumière n'est pas précisément connu. Mais ce que nous savons, c'est que la lumière naturelle et des formes spécifiques de traitements par exposition aux rayons ultraviolets peuvent améliorer considérablement l'état de nombreux patients psoriasiques. Cette forme de traitement réduit le renouvellement de la peau et a un effet positif sur l'inflammation. Il existe 2 types de photothérapie:

  • La lumière ultraviolette B (UVB): ce type de lumière ultraviolette est également présent dans la lumière du soleil. Elle pénètre dans la peau et ralentit la croissance des cellules épidermiques touchées. Dans le cas d'un traitement par UVB, le patient est exposé à la lumière pendant une certaine durée et de façon régulière.
  • La PUVAthérapie (Psoralène + UVA): la photothérapie peut également s'appuyer sur la lumière ultraviolette A. Ce type de lumière ultraviolette n'est efficace que lorsqu'il est combiné au médicament photosensibilisant psoralène. Ce dernier améliore l'efficacité de la photothérapie et ralentit la croissance excessive des cellules cutanées, et réduit ou élimine les symptômes du psoriasis. Parmi les effets secondaires courants à court terme de la PUVAthérapie, citons les nausées, les démangeaisons et les rougeurs. Il est important d'éviter de s'exposer à la lumière du soleil après la prise de psoralène sous peine de développer des lésions oculaires ou de graves brûlures.

Les effets secondaires courants de la photothérapie sont des rougeurs, des démangeaisons ou une sécheresse après l'exposition aux UV. Certaines personnes éprouvent une sensation identique à un coup de soleil et peuvent même présenter une aggravation temporaire du psoriasis avant que la peau ne commence à devenir plus nette. Il est important d'éviter de s'exposer de façon excessive au soleil afin d'éviter les coups de soleil. Une telle exposition accélère le vieillissement cutané et augmente les risques de cancer de la peau.

infograpic
Traitements systémiques
Médicaments administrés par voie orale ou par injection. Les traitements systémiques doivent leur nom au fait qu'ils agissent sur l'ensemble du corps et pas uniquement sur une surface limitée de la peau.

Traitements systémiques

« Systémique » signifie que le traitement agit sur l'ensemble de l'organisme et n'est pas seulement appliqué sur une zone cutanée locale. Ces traitements sont administrés par voie orale ou par injection. Étant donné qu'ils agissent sur l'ensemble de l'organisme, ils sont en général uniquement prescrits pour les formes plus sévères de psoriasis ou d'arthrite psoriasique.

  • Ciclosporine: cet ingrédient actif inhibe la réponse immunitaire de l'organisme. Il s'agit donc d'un agent immunosuppresseur. Il permet de ralentir la croissance de certaines cellules du système immunitaire. Il est associé à uncertain nombre d'effets secondaires potentiels, parmi lesquels de l'hypertension et une insuffisance rénale par intoxication. Il n'est utilisé que dans les cas plus sévères de psoriasis.

  • Méthotrexate: cette substance se lie à un enzyme impliqué dans la croissance rapide des cellules et l'inhibe. Elle ralentit ainsi le rythme de la croissance cellulaire cutanée. Le méthotrexate peut être nocif pour le foie. Par conséquent, les patients doivent absolument faire l'objet d'un suivi étroit. En général, les patients sont invités à éviter de consommer de l'alcool et d'autres substances nocives pour le foie. En outre, le méthotrexate peut interagir avec certains médicaments. Vous devez donc consulter votre médecin si vous démarrez un autre traitement (anti-inflammatoire) ou si vous présentez des effets secondaires.
  • Acitrétine: il s'agit d'un analogue de synthèse de la vitamine A. Elle rétablit un modèle plus normal de croissance cellulaire et est souvent utilisée dans les types érythrodermiques et pustuleux du psoriasis. Elle peut permettre de réduire les squames et l'épaisseur des lésions, ainsi que l'inflammation. Elle est parfois combinée à la photothérapie. L'acitrétine induit également plusieurs effets secondaires potentiels. Les femmes doivent éviter une grossesse au minimum deux ans après le traitement car cette substance peut être à l'origine de graves malformations.
infograpic
Traitements biologiques
Les traitements biologiques sont un type particulier de traitement systémique – habituellement administré par injection – qui cible une partie précise du système immunitaire.

Traitements biologiques

Les traitements biologiques constituent la toute dernière classe de médicaments ciblant des zones spécifiques du système immunitaire. Il s'agit de traitements à base de protéines administrés soit en sous-cutané, soit par voie intraveineuse, directement dans la circulation sanguine. Ils bloquent des protéines spécifiques dans le système immunitaire, telles que le facteur-alpha de nécrose tumorale (anti-TNF), ou les interleukines 12 et 23 (anti IL 12-23).

Dans le cas du psoriasis, il existe actuellement trois différents types de produits anti-TNF sur le marché. Ils comportent chacun un ingrédient actif différent : étanercept, adalimumab et infliximab. Ils sont administrés soit par injection, soit par perfusion. Le seul médicament anti-IL 12-23 disponible sur le marché comporte l'ingrédient actif ustekinumab et est administré par injection.

Les traitements biologiques sont très coûteux. En général, ils ne sont administrés qu'en cas de psoriasis modéré à sévère. Les principaux effets secondaires sont un risque accru d'infection dû à l'affaiblissement du système de défense immunitaire. Autre élément important : certains vaccins ne doivent pas être administrés pendant le traitement. Si vous devez vous faire vacciner, indiquez à votre médecin que vous êtes sous traitement biologique.

Parmi les autres effets secondaires courants, citons une réaction au point d'injection. Dans certains cas, les patients peuvent présenter des effets secondaires plus graves. Si vous présentez des effets secondaires, quels qu'ils soient, n'hésitez pas à consulter votre médecin.